Baromètre 2018 des réseaux sociaux en entreprise

16
Sep

Dans son dernier baromètre Hootsuite revient sur l’usage des réseaux sociaux au sein des entreprises françaises. Si les médias sociaux continuent de gagner en importance, comment se distinguent les petites et les grandes entreprises ? Quels sont les usages des uns et des autres ? Les défis que rencontrent ces professionnels ?

Zoom sur les principales tendances de cette étude, en 6 questions et réponses

 

Combien de profils gèrent les entreprises ?

La plupart des professionnels (42%) annoncent être en charge de 4 à 10 réseaux sociaux. Derrière ce constat, un premier grand écart entre les entreprises de plus de 1000 personnes (+ de 10 comptes sociaux en gestion) et les entreprises de moins de 20 salariés, où l’activité se concentre principalement (51%) autour de 3 réseaux sociaux.

Où sont présentes les entreprises ?

Sans surprise, Facebook domine largement ce classement puisque le réseau séduit 91% des entreprises. A noter la présence de Twitter (83%) devant le réseau professionnel Linkedin (77%) et la très forte progression de Instagram. Passé de 22% à 55% en seulement 1 an.

Quel mode de gestion au sein de l’entreprise ?

Une entreprise de taille réduite aura tendance à centraliser davantage sa gestion des réseaux sociaux qu’une autre, de taille plus conséquente. La nette inflexion observée (71% VS 35%) n’offre pas pour autant une double lecture. Dans 68% des cas, la gestion de la communication en ligne se fera en interne. Indifféremment de la taille.

Quels sont les objectifs revendiqués des entreprises ?

En BtoC ou BtoB, les entreprises se retrouvent sur des thématiques identiques autour du “développement de la notoriété” et de la “gestion de l’e-réputation”. Derrière cette entente cordiale, les écarts sont plus forts sur “l’engagement des communautés” et le “recrutement”. En queue de peloton, la “communication interne” ne semble pas bénéficier de cette “communication externe”.

Quelles sont les actions mises en place sur les réseaux ?

La baisse du reach organique à t’elle eu comme conséquence une augmentation de la publicité ? A en croire le baromètre 2018 de Hootsuite, ce format reste largement plébiscité. On regrettera peut-être la faiblesse du social selling (22%) ou encore l’approche “client – ambassadeurs”. Comme si l’implication n’avait pas encore d’écho favorable auprès des professionnels.

QUELS SONT LES DEFIS A RELEVER ?

Organisation, mesure des actions et soutien des équipes, sont les 3 défis mis en avant par les professionnels.

  • Difficulté à se projeter ou scepticisme à l’égard des réseaux sociaux, 62% des entreprises françaises souhaitent avant tout travailler sur l’élaboration d’une stratégie globale. Si la taille peut une nouvelle fois influer sur les besoins, reste que ce vaste sujet pourra aussi bien concerner les objectifs commerciaux, le temps consacré ou bien encore les moyens à projeter pour l’avenir. 

  • Comme un écho au premier défi, les professionnels semblent manquer de recul sur l’évaluation de leurs actions. Ainsi, 60% d’entre eux voudraient pouvoir mieux mesurer leurs performances. Quand bien même les métriques peuvent s’avérer un véritable casse-tête, ils ne doivent pas pour autant être des freins. Les interrogations devraient davantage s’orienter sur les objectifs visés pour permettre de mettre en place des indicateurs pertinents. 

  • Dernier défi et non des moindres, la formation. Passé l’ère de la sensibilisation, l’enjeu aujourd’hui est de pouvoir professionnaliser et personnaliser l’approche des réseaux. Avec une majorité d’entreprise n’offrant aucune formation aux réseaux sociaux, les 2 premiers défis semblent tout à coup mieux se comprendre. 

 

Téléchargez l’étude Hootsuite 2018 




  • Share:

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *