Comment fonctionne l’algorithme de Facebook ?

15
Avr

Dans une récente vidéo de 2 minutes 50, Adam Mosseri, VP Product Management chez Facebook, tente de mieux nous faire comprendre le fonctionnement de l’algorithme de Facebook. Dressant un parallèle avec la vie réelle, celui qui est à la tête du news feed prend comme point de départ la situation suivante :

En raison de son retard, comment choisir le plat de ma femme dans un restaurant ? Pour cela il décrit les étapes suivantes.

Inventory

La première étape consiste à faire un inventaire. Soit un balayage de ce qui est disponible dans le menu pour mieux voir ce qu’il sera possible de servir. Facebook détermine ainsi les contenus susceptibles d’être affichés dans votre fil d’actualité. Il s’appuiera naturellement sur les pages que vous suivez, les publications de vos amis ou encore les groupes au sein desquels vous êtes membres.

Signals

La seconde étape se nomme les signaux. Elle met tout simplement en lumière les informations à disposition pour éclairer la matrice dans la prise de décision. Ma femme aime t’elle le poisson ou les burgers ? Est-ce un déjeuner ou un dîner ?

Facebook analyse donc l’historique de vos interactions pour voir ce qu’il serait possible de vous proposer. Pour cela il prend en compte la rapidité de votre connexion internet ou encore le type de mobile que vous utilisez.  

Predictions

Sur la base de ces premières informations, il est possible à Facebook de faire des prédictions. De voir plus précisément quel élément du menu sera véritablement apprécié.

Facebook estime ainsi la probabilité que vous aurez d’interagir avec une publication au sein de votre fil d’actualité. Est-ce que vous allez la liker ? La commenter ? La partager ?

Une douzaine de prédictions peuvent suffire à calculer un score de pertinence. Cette note finale correspondra à l’ordre d’affichage des publications dans votre Feed. Sans pour autant prendre en compte la date de publication. Ce qui explique parfois la présence de contenus plus anciens.

Adam Mosseri conclu en évoquant ce qu’il nomme « recency ». Selon cette théorique algorithmique, si un contenu est très important, Facebook ne valorisera pas d’autres contenus. Y compris les plus anciens.

Sans interactions dans vos publications, Facebook va donc progressivement retirer vos posts du fil d’actualité. Nous laissant comme clé de réussite un lot d’interrogations qu’il est toujours nécessaire de rappeler :

  • Est-ce que je connais suffisamment ma communauté ?
  • Comment proposer des publications qui permettent à mes « fans » d’interagir ?
  • Est-ce que j’utilise la multiplicité des formats pour varier mes propositions ?
  • Est-ce que je dispose d’un calendrier éditorial pour anticiper mes contenus et construire mon discours ?




  • Share:

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *