Les tendances social media 2019

14
Déc

Voilà maintenant quelques années que Kantar livre son cahier des tendances social media. Si ces prédictions peuvent végéter à l’état d’hypothèse, elles n’en restent pas moins indispensables pour les entreprises et les professionnels.

En interrogeant le modèle économique des géants sociaux. En observant comment les choses évoluent plus à l’est et en n’oubliant aucun des signaux faibles de la toile, Kantar fait ainsi 10 “promesses” pour le social media en 2019. 

 

Entre crise et examen de conscience, Facebook a récemment entamé une énième mue. Si le modèle économique de la firme de Menlo Park repose essentiellement sur ses revenus publicitaires (70 milliards $ en 2019), la politique de diversification du géant pourrait aussi passer par un abonnement payant et sans publicités.

Une affaire très sérieuse qui pousse Facebook à jauger la faisabilité de cette pratique. Le mastodonte social testerait également des groupes payants et a récemment annoncé une version payante de sa messagerie WhatsApp pour les professionnels. Une tendance qui ne se cantonne pas à l’écosystème de la big blue app puisque Twitter expérimente également des offres par abonnement. L’une devrait permettre de promouvoir automatiquement les publications postées sur le réseau. L’autre, via Tweetdeck, serait réservée à ses « power tweeters » au travers de fonctionnalités premium.

L’actualité donnerait presque raison à ce besoin tant la production de “bulles de filtres” reste un poison à fake news. En cause ? Le fonctionnement des algorithmes qui ne prennent en compte qu’un contexte historique de recherches ou encore des proximités sémantiques littérales. Cette crise de réputation qui entame la confiance dans les réseaux sociaux est justement une opportunité pour les principaux acteurs. 

Google n’a-t-il pas récemment annoncé l’arrivée de publicités sans personnalisation ? Twitter à de son côté déployé une option permettant de désactiver l’algorithme du réseau social et de restaurer le fil chronologique des tweets. Enfin YouTube, sujet à de nombreuses polémiques avec les recommandations faites dans le cadre de sa chaîne YouTube Kids, a également annoncé en avril dernier que son application allait être non-algorithmique. 

La remise en cause de ce modèle pourrait paradoxalement proposer un internet à 2 vitesses. L’un dopé à l’algorithme et l’autre débarrassé de cette mécanique infernale … mais avec un abonnement payant. 

2019 sera t’il l’année des plateformes dédiées ? Bien que la rengaine reviennent par vague, ces nouvelle applications et autres “Facebook killer” ont souvent la durée de vie d’une story éphémère. Le changement viendrait plutôt du côté de la mobilisation des communautés

Ainsi des sociétés comme HowTank ou Toky Woky jouent davantage sur le “réseau social de partage d’expérience”. En réunissant clients et marques pour discuter des sujets qu’ils aiment, ces acteurs du e.commerce n’ajoute pas une nouvelle couche sociale complexe mais se transforment en sorte de Netflix communautaire. 

Les éditeurs quant à eux n’hésitent pas à dynamiser leurs espaces de commentaires avec des boutons à réactions, ou des dispositifs de co-création à l’image du média Brief qui donne la possibilité à chaque lecteur de voter sur le sujet qui sera traité dans l’édition du week-end.

Reste à savoir si le social affaire de tous, pourra faire trembler les géants de ce secteur.  

Le flou se dissipe t’il du côté du social commerce ? Avec des innovations sur la plupart des plateformes sociales, Kantar note plusieurs approches majeures. 

Les ajouts de fonctionnalités in-app

Si nous pouvons évoquer Instagram Shopping et même le déploiement d’une solution sur Twitter, c’est bien Pinterest qui pourrait tirer son épingle du jeu. Car comme l’explique  Tim Weingarten, responsable produit de la firme

“N’importe qui peut copier une interface utilisateur […] La différence critique est quelque chose que vous ne pouvez pas reproduire comme l’état d’esprit. Les gens utilisent Pinterest pour réaliser quelque-chose […] C’est presque comme du pré-achat.”

 

L’app dédiée au shopping

Ou comment morceler les usages pour mieux régner. Ainsi Instagram pourrait décider de lancer prochainement IG Shopping. Une nouvelle application à proposer aux commerçants. 

 

Le partenariat

Probablement le développement le plus à surveiller. Plus particulièrement celui de Snapchat et du mastodonte Amazon. Le concept ? Filmer un produit qui plaît avec Snapchat. Grâce à un logiciel de reconnaissance d’image, l’article est automatiquement identifié et l’internaute peut l’acheter chez le leader du e.commerce. 

Difficile pour autant de prédire l’avenir de ces différentes stratégies sauf, peut-être, en regardant un peu plus à l’est. Comme chez Pinduoduo qui vient d’amorcer la croissance la plus rapide du pays avec ses 200 millions d’utilisateurs. Le principe ? Ses utilisateurs repèrent des ventes en ligne puis font appel à leurs amis pour acheter les produits à prix réduit. Un mix de Facebook et de Groupon. Un mix de social et de commerce. 

En 2018, Facebook n’a racheté que 5 sociétés contre 77 depuis son lancement. Si l’heure n’est plus à l’acquisition, il est peut-être du côté des partenariats. Outre l’alliance à observer entre Amazon et Snapchat, d’autres partenariats s’avèrent stratégiques pour définir les nouveaux horizons des plateformes sociales. 

Le partenariat entre Youtube et Eventbrite renforce l’alliance avec Ticketmaster, permettant à la firme de Google de couvrir désormais 70 % du marché de la billetterie aux USA !  

Instagram n’est pas en reste en s’associant avec Lafourchette, la plateforme de Facebook boucle la boucle du food en s’invitant dans la réservation au restaurant. 

D’autres partenariats comme Facebook et l’AFP ont pour objectif d’endiguer la problématique des fake news. 

A mesure que les géants du web social investiront dans de nouveaux secteurs (santé, banque, éducation …), ces partenariats risquent donc de s’accentuer dès l’année prochaine. Une diversification qu’il faudra suivre de très près. Tant la modification des ententes et des conglomérats peut impacter, au final, la stratégie et le business des entreprises qui y sont présentes. 

 

 

 

👉 Prochainement sur ce blog, la suite de notre article sur les 5 tendances social media 2019




  • Share:

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *