Smartphones la rupture?



 
Vendu à près de 500 000 exemplaires le smartphone Galaxie S lancé en juin et son successeur Wave, lancé en août, n’ont pas attendu très longtemps pour s’imposer sur le marché. Si Samsung, appuyé par une campagne publicitaire de 15 millions€ semble avoir réussi son coup, c’est désormais la pénurie qui guette avec, à l’image de l’ensemble des constructeurs, des conséquences inattendues pour le consommateur.

Depuis le lancement de l’Iphone qui a révolutionné le marché des mobiles, l’engouement du public pour les smartphones ne s’est jamais démenti. Résultat, les écrans Amoled qui équipent les composants du Samsung sont en rupture de stock, obligeant le constructeur à se tourner vers d’autres technologies souvent de moins bonnes qualités. En magasin les vendeurs poussent déjà les clients à proposer des téléphones de milieu de gamme et pour noël, la pénurie finira par toucher le portefeuille. Nokia qui doit à son tour déployer son arme anti iphone d’ici 3 à 4 semaines, le N8, a déjà prévu d’augmenter son prix…de 15%.
Publicités

Navigation des articles