BOXSONS aime…Sébastien Schuller

 
Sébastien Schuller n’a plus de notoriété artistique à construire. Son premier album Hapiness, emmené par le tripant « Weeping Willow », a fait du francilien un artiste dont on n’oserait même pas contester le talent. Car Sébastien Schuller n’a même pas d’actualité à présenter. Sa dernière représentation officielle remonte à Septembre dernier à La Machine du Moulin Rouge. Son site internet aux abonnés absent est à l’image de « High Green Grass » extrait de son dernier album Evenfall. Sébastien Schuller n’est plus là. Barré, dégagé, envolé, soufflé. Et en écoutant tout ça, nous avec. 



 
Publicités