Du futur faisons tablette rase!

Selon une récente étude Deloitte le marché des tablettes numériques se développe avec la même prudence que les ventes de…scoubidous. Le marketing anthropophage de consommateurs précoces n’aura donc pas raison de l’usage massif. Si noël ira tout de même bourrer les sapins d’Ipad et autres Samsung Galaxy, Deloitte estime qu’a l’horizon 2013 ce sont des dizaines de milliers et non des centaines de millions de tablettes qui devraient s’écouler. Prix exorbitant, méconnaissance du grand public, contenu limité, insécurité informatique, praticité à inventer entre le smartphone et l’ordinateur…la tablette numérique écume encore bien trop d’emmerdements pour pouvoir attirer autre chose que des cadres à cravates. Et puisque l’Ipad d’Apple doit se faire une place dans ce Dallas impitoyable alors c’est le netbook qui deviendra sa victime expiatoire. Pour le reste c’est bien vers les entreprises que le gros écran tactile devrait pouvoir trouver l’une de ses portes de sortie. Les secteurs de la Santé et de l’Education étant tour à tour cités comme prometteurs. A condition toutefois que la compatibilité avec les système pré – existants puisse être mise en place.  

Publicités

Navigation des articles