Les PME sont elles l’avenir du web ?


Des entreprises ignorées au milieu d’une toile qui doublera pourtant ses revenus d’ici 4 ans. Des stratégies multi-canal inappropriées et des internautes qui retiennent leurs engagements envers les marques. Au regard des dernières dernières études (ADEN, BCG, TNS SOFRES)  la fracture numérique qui sépare professionnels et consommateurs s’accroît considérablement. 

Pourquoi les TPE/ PME n’investissent t’elles pas internet ? Quelles sont les solutions à court terme pour ces entreprises ? Vers où se portent les enjeux du web d’ici quelques années ?

Lancé en grande pompe en 2008, le Plan Numérique du secrétaire d’état au développement numérique devait doper les pratiques et les usages des entreprises à l’égard du web. 4 ans plus tard, avec 40% d’entreprises de moins de 50 salariés déclarant n’avoir aucune visibilité sur internet, l’échec est patent. Ni les moyens, ni les pédagogies employés n’auront suffi à combler ce désamour à l’heure où 34 millions d’internautes français sont connectés. Temps, compétence, investissement et manque d’intérêt, sont les principaux écueils soulevés par les employeurs. Absorbés par leurs activités, les chefs d’entreprises ne prennent pas encore la mesure d’un web accessible et délivré de ses technicités. Veille concurrentielle, présentation d’activités, interaction client…, des solutions, basiques mais pérennes, existent pourtant. 

 

Veille

Avec son logiciel affiné à tous les médias en ligne (Facebook, Twitter, blogs…), Support Alerti est capable d’offrir une veille relativement appropriée pour une surveillance d’activité ou de la concurrence. 

Leader monopolistique du search, Google et son Google Alertes n’est, certes, pas exhaustif dans son résultat mais offre une surveillance thématique de bonne qualité et paramétrable. 

Viadéo va plus loin que la simple présentation de profils. Ses hubs sont aussi une excellente manière de surveiller un secteur d’activité et d’en connaître l’environnement (leaders, postulants).

Web

Le très « low coast » Wix apporte, via un menu intuitif, les outils nécessaires pour construire une première plateforme en ligne.

Webaccappella et 1et1 offrent également des solutions clés en mains, gratuites ou à faibles coûts, pour mettre en place un site internet simple en terme navigation et au design agréable. 

Réseaux

Relevé le défi de ne pas confondre profil perso et page pro, les Fan Page de Facebook peuvent s’agrémenter d’applications au fonctionnement relativement accessible. Page Modo pour une landing page (page d’accueil) ou l’incontournable Contact Form (formulaire de contact) et ses déclinaisons (newsletter, store, liens…), garantissent une plus value extrêmement engageante à l’égard des communautés. 

Toutefois, même lorsqu’elles disposent d’un site internet 70% des entreprises interrogées déclarent n’y mener aucune action particulière. Au vu du doublement des revenus du web à 4,2 billions de dollars d’ici 2016, l’inactivité n’est pourtant pas sans risques. Conséquence mécanique de l’augmentation du nombre d’internautes d’après l’étude du Boston Consulting Group, cette tendance accentuera autant un passage du PC au mobile, qu’un basculement des pays du G20 aux pays émergents. Export, vente en ligne ou encore réponses aux appels d’offres, offrent donc des opportunités commerciales au moment même où les plus grandes marques subissent un contre coup en terme d’image. En effet, si 34 % des Français admettent que les réseaux sociaux sont un bon endroit pour connaître les produits, 59% d’entre eux refusent de s’engager auprès de ces dernières. En comprenant ses cibles et ses attentes et en développant des stratégies opportunes (discussions, promotions, engagements…), c’est bien auprès des petites et moyennes entreprises que le consommateur, mué en acteur du web, restera le plus attentif. 

D’un web passif fait de vitrines à un web participatif, l’enjeu d’une recommandation capable d’accentuer la croissance ne suffira pas. Engagement public, aide au développement en ligne ou enseignement de notions entrepreneuriales dans les filières d’apprentissages…, les exemples pour accompagner les plus réticents et les plus sceptiques ne manqueront pas. En Grande Bretagne les ventes des entreprises présentes sur le web ont augmentées 7 fois plus que les autres. N’ignorant plus que le web n’est pas incontournable, mais vital. 
Publicités