Pourquoi mettre son C.M dehors !

Par ce temps il ne doit probablement pas faire bon mettre un community manager dehors. L’animal nourri aux gifs animés sait – il d’ailleurs utiliser le mot « social » autrement que dans un C.V ? Appelons cela comme on veut, mais l’une des missions de l’animateur de communautés est pourtant bien d’investir le terrain comme autant d’opportunités de créer du lien. Puisse t’elle être ultra – connectée, la société est en effet en recherche permanente de points de rencontres. Forcément plus naturels et forcément plus humains. 

Si n’importe quel CM normalement constitué saura quoi faire de ses deux bras une fois sur place, le prospect doit pouvoir en mesurer les tenants et les aboutissants. 

 

street art

 

Pour créer des contenus

Salon, rencontre, présentation de produit, conférence … La raison n’est finalement qu’un accessoire comme un autre pour générer de la matière. Que ce soit à partir de photos plus ou moins travaillées ou de mots plus ou moins condensés en 140 caractères, le terrain n’a finalement de limite que la durée de l’événement

 

Sur Twitter

Le réseau le plus évident pour générer un contenu factuel, permanent et facile à mettre en place.

✓ Enrichir sa base de followers. Twitter pouvant tout aussi bien fonctionner comme une carte de visite. 

 

tribway twitter salon des entrepreneurs community management

 

 

Sur Instagram

Le réseau le plus fédérateur pour valoriser un lieu et un produit. 

✓ Au delà des hashtags, la géolocalisation des photos est souvent sous estimée. Même pour les marques les plus aguerries. L’outil qui fonctionne souvent en différé chez l’utilisateur est pourtant un générateur d’interactions non négligeables. Quelque soit le temps écoulé. 

 

orange instagram braderie de lille

 

Sur Facebook

Canal plus « lent » dans son utilisation quoiqu’on en dise, il faudra donc prendre le temps nécessaire de fabriquer un contenu plus abouti pour Facebook. A base de photos / montage notamment. 

✓ Ajouter un album récapitulatif de l’événement mais également un Moment Clé dans l’historique de la Page.

 

Tribway Facebook small business tech axelle lemaire

 

Pour rencontrer …. et vendre 

Commercial comme un autre, le community manager ne doit pas être le premier rempart de la marque par défaut. Si l’évangélisation est l’une de ses missions celle – ci doit pouvoir se prolonger naturellement sur le terrain.

– En maîtrisant les argumentaires de l’enseigne représenté. C’est évident.

– En déployant la cartographie des réseaux de l’enseigne. Une dimension parfois méconnue par les clients les plus connectés. 

– En questionnant le prospect sur son rapport à la connaissance et à l’actualité de la marque. Quelques réponses pouvant souvent servir à ajuster sa stratégie en ligne. 

 

sde

 

Pour enrichir sa base de données.

A la rencontre et à l’échange de cartes de visite, on pourra tout aussi bien préférer l’enrichissement de sa base d’utilisateurs. Et plus particulièrement celle d’une newsletter. Si l’activité n’entre pas forcément dans le registre des activités d’un community manager, ce dernier devra toutefois s’assurer de sa mise en place mais surtout contribuer, tout au long de sa présence, à accroître ce listing. 

 

le lab lille photo print newsletter

newsletter

Publicités

Qu'en pensez - vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s