Twitter, petite mort et grandes perspectives

Après l’annonce des résultats financiers de Facebook puis de Google, il faudra attendre le 10 février pour connaître ceux de Twitter. Si l’insolence des premiers risque fort de contraster avec la déprime du second, le petit oiseau bleu ne devrait pas pouvoir échapper à la zone de turbulences dans laquelle il s’est confortablement installé.

Après avoir décapité son équipe dirigeante et continuer d’entretenir les spéculations sur son propre cœur de métier (Fin de la limite des 140 caractères), le réseau s’est offert une autre polémique sur le privilège qu’il accorderait aux personnes les plus influentes de son réseau. Ainsi et comme le rapporte Re/code «Depuis quelques mois, le réseau social a cessé l’affichage de publicités, ou en a considérablement réduit le nombre, pour un groupe d’utilisateurs importants et actifs. ». Derrière l’impact du coût, probablement négligeable, c’est bien du modèle économique de Twitter dont il est question ici. Celui d’une promotion publicitaire qui, sans être aussi pertinente que celle de ses concurrents, ne sait déjà plus trop à qui elle s’adresse et surtout si elle sera en mesure de convaincre des investisseurs impatients.
A compter du doute et lorsqu’il ne reste que des miettes de crédibilité, il faudrait peut-être se demander si la publicité reste une opportunité viable pour Twitter. Sans véritable connaissance de ses utilisateurs comme Facebook ou capacité à orienter le consommateur comme Google, le réseau de Jack Dorsey reste toutefois en position de force pour revendiquer une expertise dans de multiples domaines d’activités et une capacité incontournable à amplifier les phénomènes (Sociaux, économiques, politiques). Exploitation des données collectées, boutons d’actions d’achat en direct, modèle freemium de fonctionnalités supplémentaires, publicité dans les live vidéos … il y a probablement autant d’idées pour faire grandir Twitter que d’utilisateurs actifs.
twitter user social media jack dorsey réseau social chiffres community management social media management
Vendredi dernier Joshua Topolsky, fondateur de « The Verge », s’est amusé à signer l’avis de décès du réseau social dans le New-Yorker. A défaut d’anticiper le plus absurde – Nous verrons le rachat ou la mort de Yahoo avant toutes les autres – Twitter va surtout connaître une année 2016 déterminante au cours de laquelle il faudra particulièrement scruter :
– Le désir des autres à s’en emparer. Dernier en date le fonds Adreessen Horowitz.
– Le leadership de Jack Dorsey dont les mois sont comptés.
– La capacité du réseau à se dépasser lors des grands événements de l’année (Euro 2016, Jeux Olympiques, élections américaines).
Publicités

Qu'en pensez - vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s