La culture d’entreprise : nouvelle tendance digitale !

03
Déc

Oui il y aura des tendances sous le sapin de noël. Elles parleront d’assistant vocaux, de marketing prédictif ou encore de réalité virtuelle. Parce que le consommateur est comme un fruit mûr pour les marques. Prêt à être dévoré par tout ce que la technologie veut transformer en usage. L’année dernière Danone avait déjà promis de « ne pas vendre des millions de yaourts avec la réalité virtuelle ».

Qu’en est-il depuis ?

Présent au DMCXO de Cologne, Hub Institute nous offre un peu de lumière sur le marché très disputé des prédictions. 2 jours de débats sur la transformation digitale et un leitmotiv unique : prendre du recul par rapport aux avancées technologiques !

Si l’Intelligence Artificielle secoue encore le microcosme des directeurs marketing (+40% de conversion à prévoir), beaucoup d’entreprises ne savent plus très bien comment aborder ces 2 lettres (IA). Lorsque le coût d’un Chatbot est compris entre 30.000 et 150.000$, pour le spécialiste IOT de IBM Jordan Bitterman, « il faut absolument éviter de cocher des cases justes pour tester des situations ».

Cette culture de la réflexion stratégique qui doit désormais irriguer tous les cerveaux des entreprises, trouve également un écho dans l’Open Innovation. Si la créativité des contenus reste un levier important pour atteindre les consommateurs, pour une majorité de participants (69%) c’est bien la Culture d’Entreprise qui doit l’emporter sur la technologie.

Dans cette recherche permanente du succès digital, Adobe distingue 4 clés pour conserver un client de plus en plus volatil :

–         L’expérience personnalisée.

Récolter des données (data) pour produire des contenus adaptés.

–         Le bon choix du canal.

En ligne ou sur le terrain (boutique), il faut pouvoir s’adresser au client au bon endroit.

–         L’assistance dans le choix.

Le soin apporté aux réseaux sociaux doit être maximal car ces plateformes restent des lieux pour découvrir et engager le consommateur.

–         L’expérience immersive.

De la réalité augmentée à la réalité virtuelle, le consommateur doit être plongé dans de nouvelles expériences.

Sur ce dernier point, la spécialiste de Insider Navigation Systems Magdalena Kim Novak, rappelle à juste titre que :

« La réalité augmentée (AR) est une tendance plus actionnable que la réalité virtuelle (VR), du fait de sa facilité de déclinaison sur les terminaux mobiles. »

Plus engageant pour le mobinaute, le format 360° peut lui se targuer d’un taux de clic 8 fois supérieur à une vidéo traditionnelle. De quoi proposer de nouvelles opportunités, à moindre frais, pour des secteurs parfois en souffrance de contenus originaux. Comme le Tourisme ou le Sport.

Avec ces tendances qui misent davantage sur le long terme et une saine réflexion stratégique, les entreprises qui se posent encore la question d’être ou de ne pas être sur le web, pourraient entrevoir un espoir de combler leur immense retard. Il leur faudra pourtant accepter de nouvelles contraintes. Plus stratégiques que technologiques. Et de nouvelles interrogations :

–         Qui sont mes clients ? Où se trouvent-ils ? Comment consomment-ils mes contenus ? Comment les séduire et quelle sera la réalité de mon marché … l’année prochaine ?




  • Share:

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *