10 erreurs impardonnables sur Linkedin

24
Mar

Avoir une mauvaise photo

A force de choisir son ophtalmologue en fonction de sa photo Doctolib, nous avons probablement oublié que les autres pouvaient procéder de la même manière sur Linkedin. Quand Facebook laisse libre court à l’imagination, le réseau professionnel, lui, ne pardonne pas l’absence ou, pire, le mauvais choix de la photo de profil.

En première place sur votre profil, l’image inspire et vient surtout aspirer le prospect vers votre offre.

Libre, est le reflet de ce que vous êtes. Pratique, elle vous accompagne pour être identifiable lors de vos rendez-vous. Colorée un jour et noir et blanc quelques années plus tard, elle sait embrasser les saisons et les nouvelles motivations.

Les clés ?

Etre passif

Comme disposer d’une Page Facebook ne constitue pas une stratégie, la création d’un profil Linkedin ne saurait valider votre présence sur le réseau.

Déployer une stratégie de contenus pose naturellement la question de votre expertise. Etes-vous ce professionnel recommandable que votre parcours vient promettre ? Etes-vous cet étudiant, certes, sans réelles expériences, mais curieux et qui sait collecter une information pour se faire identifier ?

Comprenez que votre passivité vous éloigne des conversations et des opportunités. Pire, elle vient nourrir le doute et ne permet pas de vous qualifier autrement qu’au travers d’un parcours. Qui ressemble, à s’y méprendre, à celui d’un autre.

Les clés ?

  • Identifiez les 3 sujets que vous portez dans votre domaine d’activité.
  • Inspirez-vous de vos pairs, sans copier, mais en identifiant la nature des contenus partagés et la fréquence de publication.

Ne pas avoir de résumé

Elément le plus consistant, le résumé est souvent le parent pauvre des profils Linkedin. Ni CV, ni simple carte de visite, il donne pourtant des indications sur votre présence et vos attentes. Différenciant, il offre aussi des angles pour nourrir votre interlocuteur. Synthétique et flexible, il devra toujours savoir évoluer avec les objectifs d’une carrière multiple.

Les clés ?

  • Quelle est votre véritable valeur ajoutée face à vos concurrents ?
  • Qu’attendez-vous vraiment de votre interlocuteur ? Une prise de contact classique ? Un appel téléphonique ?
  • Disposez-vous d’un contenu additionnel (Plaquette PDF, vidéo) qui présente votre offre ou votre savoir-faire ?

Confondre post et article

Les français ont tranché. 84% utilisent “pain au chocolat” reléguant, de fait, la “chocolatine” à un particularisme local. La méprise n’est jamais bonne conseillère et il en ira donc de même sur Linkedin.

La publication est présente dans votre flux principal. C’est votre pain au chocolat. Facile à partager et à déguster, cette publication peut prendre de multiples formes (photos, sources médiatiques, vidéos, humeurs…).

L’article met en avant votre savoir. Plus consistant qu’un simple pain au chocolat, elle fait de vous ce boulanger vers lequel tout le monde se tourne pour déguster une expertise napée de bons conseils.

Si l’aisance rédactionnelle n’est jamais un acquis, l’ensemble des professionnels présents sur le réseau portent en euxt un savoir-faire à faire savoir.

Les clés ?

  • Notez 1 sujet que vous aimeriez voir traiter. 1 titre et quelques lignes peuvent suffire à ce stade.
  • Autour de ce sujet, trouvez un angle spécifique sur lequel vous avez une compétence et une connaissance. N’essayez pas de traiter l’ensemble des problématiques.
  • Rédigez l’ensemble dans un format de 300 mots minimum.
  • Editez l’ensemble avec un titre fort, une illustration, des espaces pour une lecture agréable.

Etre bienveillant

Tarte à la crème du web, le trop plein de “bienveillance” s’est confortablement installé depuis quelques temps sur Linkedin. Ici on s’extasie autour d’une citation de Pierre Rhabi. Là on ressort une Pyramide de Maslow remastérisée à la sauce “bien-être”.

Certes, l’humain est au cœur mais la tête est au front. Outre ce sentiment de déjà-vu, ce marketing mielleux contraint parfois à oublier l’intérêt égoïste d’une présence sur Linkedin. Oui égoïste.

Les clés ?

  • Vous êtes dépendant de votre réseau. Si ces contenus sont en nombre dans votre flux et qu’ils vous insupportent, c’est que vous n’avez clairement pas identifié vos objectifs business.
  • Avant de publier / partager, demandez-vous toujours comment ce post peut-être interprété par vos interlocuteurs cibles (prospects, clients, recruteurs, collègues).

Etre malveillant

Porter des convictions sur Linkedin est un mal nécessaire. Pour autant, cliver n’est pas mépriser et savoir ne doit pas vous obliger à juger.

Contrairement à Twitter qui pousse certains à ne plus faire corps avec leur cerveau, Linkedin reste et demeure un espace professionnel. La contradiction et l’opinion y sont indispensables mais elles ne font sens que par la force de l’argumentaire.

Les clés ?

  • Cultivez vos valeurs pour apporter de la consistance à votre profil.
  • Communiquez toujours dans un état d’esprit constructif.

Standardiser

Dans un sens ou un autre, il ne vous a pas échappé qu’une invitation “non personnalisée” empêchait souvent de comprendre l’intention.

Avoir des centaines de millions de professionnels à disposition, n’autorise pas à automatiser l’ensemble des prises de contacts. Absence de ciblage, perception négative, tout le monde saura évaluer le manque d’intérêt de cette mécanique.

Au-delà de ces évidences, la standardisation empêche surtout de construire un scénario commercial et de le crédibiliser. Et ce, quel que soit votre quête. La recherche d’un stage ou la recherche active de prospects .

Les clés ?

Mépriser l’url de son profil

On ne vous jugera pas vos compétences sur ce critère. C’est pourtant une fausse note qu’il est simple de corriger.

Si la manipulation est accessible à un enfant de 8 ans, le correctif doit respecter certains critères. Etre compris en 5 et 30 lettres et ne pas contenir de caractères spéciaux, d’espaces ou de symboles.

Les clés ?

  • Cliquez sur la mention dédiée “Modifier le profil public et l’url”
  • Evitez d’ajouter des mots clés, le nom de votre entreprise ou encore de votre emploi.

Ne pas avoir de stratégie

Avec sa centaine de millions de professionnels français présents dont près de 4 millions d’actifs chaque mois, Linkedin n’est pas uniquement un annuaire géant. Par la qualification de ses contacts et la densité des contenus, Linkedin doit non seulement faire partie intégrante de votre stratégie commerciale mais aussi trouver des synergies avec votre stratégie globale.

Les clés ?

  • Cultivez votre présence sur Linkedin en respectant a minima les 3 étapes qui suivent :
  1. optimisation de mon compte.
  2. développement de mon réseau (proches → experts → prospects).
  3. déploiement de mes contenus.




  • Share:

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *