Bad buzz : autopsie & leçons

21
Jan

Depuis quelques années déjà le numismate du “web qui foire“, Nicolas Vanderbiest, s’attache à collectionner les bad buzz des marques petites et grandes dans ses “mémoires de crise”. Son livre blanc – rédigé en partenariat avec Visbrain – nous dresse pour l’année 2015 un bilan particulièrement turbulent en terme de bourdonnement médiatique.

Au delà de l’accroissement du phénomène (+10% sur 1 an ) on notera notamment que :

  • 78% des crises sont dues à des erreurs de communication.
  • L’ensemble des secteurs d’activités sont impactés même si en 2015, les médias, le retail et l’alimentaire ont concentré l’attention.
  • Il n’existe aucune saisonnalité propre au “bad buzz”.
  • Si Twitter reste un canal particulièrement privilégié pour commenter et amplifier,“la nette augmentation des blogs comme lieu d’expression du mécontentement observée en 2014 se perpétue en 2015.”

 

infographie bad buzz communication visibrain nicolas vanderbiest ereputation réputation marque brand

 

 

En conclusion de cette analyse, les auteurs proposent aux marques une liste de 7 leçons à retenir pour 2016 :

  • L’éthique n’est et ne sera plus une barrière.
  • Les employés seront encore plus des sources de crise
  • La déclaration de l’état de crise devra rester un droit de l’entreprise.
  • La transparence sera forcée.
  • L’organisation devra connaître son histoire.
  • Les entreprises devront montrer qu’elles ne sont pas déconnectées de la réalité sociale
  • Toute campagne ou égérie de marque pour être détournée.

 

[slideshare id=57226547&doc=memoiresdescrises2-160119130606&type=d]




  • Share:

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *